Vous n'êtes pas connecté(e).

S'inscrire | Se connecter
Actualités

Dernier article publié :

Grandes rencontres nationales Spina Bifida

Facebook Twitter
Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.
Sujets

Spina Bifida Bourgogne
le 5 décembre 2012 à 13:37

L’arrivée du Téléthon : un cauchemar kitsch ...

Extrait d’un blog "médecine générale" - 2012.12.04

Chaque année revient le Téléthon.
Chaque année il est impossible d’y échapper.
Chaque année des tombereaux d’injonctions morales nous ordonnent de donner.
Chaque année le Téléthon revient comme un cauchemar moral.
Chaque année on exhibe, tels des animaux de foire, des enfants myopathes dans leurs magnifiques fauteuils roulants dernier cri avec internet, GPS, aide à la conduite et anti patinage des roues et avec la possibilité de voir France Télévision en direct.
C’est le triomphe absolu du kitsch tel qu’il a été défini par Milan Kundera dans L’insoutenable légèreté de l’être.

Le kitsch fait naître tour à tour deux larmes d’émotion. La première larme dit : Comme c’est beau, des gosses courant sur une pelouse !
La deuxième larme dit : Comme c’est beau d’être ému avec toute l’humanité à la vue de gosses courant sur une pelouse !
Seule cette deuxième larme fait que le kitsch est kitsch.
Vous transformez en "des gosses myopathes souriant dans leur fauteuil roulant" et le tour est joué.
Car le Téléthon est un cauchemar kitsch et, également, un cauchemar moral.

France Télévision fait, dit-on, son boulot de service public, remplaçant la fausse téléréalité par de la vraie, c’est vendeur, coco.
Les animateurs de France Télévision et les vedettes invitées, cette année Franck Dubosc qui nourrit le Téléthon de ses navets, s’achètent une conduite en présentant l’émission au risque de perdre leur santé : ils sont sur scène pendant 30 heures à apitoyer, à s’apitoyer, hurler, faire pleurer, en se douchant dans leur loge, en mangeant des sandwichs, ils n’ont pas le temps de consommer dans leurs tavernes habituelles, vous vous rendez compte...
Les enfants brandis comme Léa, la petite battante (LA) dont on apprend que Elle a l’accent chantant des gens du Sud. Comme la plupart des filles de son âge, elle écoute Beyonce et Jenifer. Elle est une inconditionnelle de Twilight et a adoré Titanic en 3 D. . Purée, tout ça pour ça ! Comme dirait Voltaire : je me battrais pour que vous puissiez écouter Beyonce comme les autres...
Les enfants malades que l’on hisse sur scène et qui supportent leur maladie avec tant de courage comme des héros de dessins animés.
Les spots de publicité larmoyants qui précisent que grâce à la loi Coluche, en donnant 1 euro on déduit 66 cents des impôts.
Les bénévoles qui courent, qui volent, qui sautent à la corde, qui chantent dans le froid... dans des salles polyvalentes municipales qui vont permettre au maire, au député, au conseiller général, de se faire réélire.
Les donateurs qui s’exonèrent en donnant quelques euro pour la bonne cause dans une sorte de confession publique.
Les industriels du cholestérol qui viennent montrer de gros chèques sur scène : McDo et autres bienfaiteurs de l’humanité. Mais il y a aussi Midas et Primagaz...
Les chercheurs qui trouvent.
L’AFM qui gère.

Le site du Téléthon 2012 est un cauchemar de bons sentiments qui me rend mal à l’aise.

Publié par Docteurdu16

4 décembre 2012 22:35
armance a dit…
Aaaaahhh ! Docteur du 16, tu me fais plaisir. Enfin un soignant qui ose s’élever contre la manipulation des plus vulnérables qui met au chaud les consciences et génère des sous. Tout au long de l’année, sous prétexte de témoignage, de reportage ou de coaching, les producteurs utilisent des "gens vrais" avec toutes leurs particularités, prêts à participer gratos pour avoir leur quart d’heure d’éternité, ce qui baisse considérablement les coûts de production. Le téléthon est l’apothéose.
Lorsque je fais part de mon désaccord de sortir les enfants handicapés pour les exhiber une fois par an moyennant don et les remettre ensuite au placard, je m’entends régulièrement dire : "ce sont des enfants qui souffrent !". Peut-être souffriraient-ils moins si les écoles étaient équipées de plans inclinés, de ramassage scolaire adapté, de postes d’auxilliaires de vie.
Alors oui, je veux bien voir ces enfants, mais toute l’année, avec les miens à l’école, aux activités, en colo, dans la rue, et pas dans la télé un week-end par an, entourés de rapaces.


roux
le 10 décembre 2012 à 14:14

L’arrivée du Téléthon : un cauchemar kitsch ...

chacun pense comme il veut, personnnellement, je ne suis pas d’accord. On fait partie des maladie rare non. Donc on bénéficie ou devrait bénéficier du meme soutien ? Bon apparement, ça ne se fait pas, j’espère que ça se fera un jour. En tout cas, je trouve que grace au avancés, tout le monde peut en bénéficier. C’est eu qui ont trouvé sur le génome, et les cellules souches. Sans eu, peut etre que l’on en sera pas là aujourd’hui. Mais ce n’est que mon avis perso :)












form pet message commentaire
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?

2011-2018 © www.spina-bifida.org - Tous droits réservés
Conditions Générales d'Utilisation | Nous contacter | Contacter le webmaster | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0