Accueil > Informations médicales > Le spina bifida de A à Z > Troubles génito-sexuels > Verge coudée (La Peyronie)

Vous n'êtes pas connecté(e).

S'inscrire | Se connecter
Actualités

Dernier article publié :

Lettre N°144 - Décembre 2016

Facebook Twitter
Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Verge coudée (La Peyronie)

Qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une sclérose des corps caverneux, responsable d’une déviation de la verge en érection.

Décrite par La Peyronie, médecin de Louis XV, cette maladie tout à fait bénigne entraîne une induration localisée de la verge (en fait, de la paroi des corps caverneux). La cause est inconnue. Il y a donc une induration nette, palpable, au niveau de la verge, et une déviation de la verge en érection du côté de la plaque (car le côté atteint se distend moins que le côté normal lors de l’érection). Cette induration inquiète souvent les patients et entraîne la consultation. Ce n’est qu’en cas de déformation importante qu’il peut y avoir des troubles de l’érection (impossibilité de pénétrer).

Traitement

L’évolution, variable, se fait souvent vers la régression spontanée. Le traitement initial est généralement basé sur la prise prolongée de vitamine E. En cas d’échec du traitement médical, une intervention chirurgicale est nécessaire si la déviation est vraiment gênante pour les rapports sexuels. L’intervention consiste à raccourcir le corps érectile (corps caverneux) du côté opposé à celui de la déformation, ce qui permet donc de redresser la verge en érection. Il faut s’attendre à une diminution de longueur de la verge en érection, de l’ordre de 1, 5 cm.

La maladie de La Peyronie est une maladie bénigne mais souvent invalidante. En 1997 comme en 1743, le diagnostic d’une maladie de La Peyronie reste avant tout clinique. Une meilleure compréhension de sa pathogénie et de sa physiopathologie passe encore actuellement par une description rigoureuse des paramètres cliniques, notamment les circonstances de survenue, les signes locaux et les maladies générales associées (collagénopathies). La clinique reste une étape fondamentale non seulement pour le diagnostic de maladie de La Peyronie mais aussi pour le choix du traitement et l’évaluation plus objective des traitements médicaux actuellement testés.

Dernière mise à jour : 2010-12-27 09:48:10
2011-2017 © www.spina-bifida.org - Tous droits réservés
Conditions Générales d'Utilisation | Nous contacter | Contacter le webmaster | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0