Accueil > Informations médicales > Le spina bifida de A à Z > Incontinence fécale > Troubles de la continence fécale chez les patients porteurs d’un spina bifida (...)

Vous n'êtes pas connecté(e).

S'inscrire | Se connecter
Actualités

Dernier article publié :

Lettre N°145 - Mars 2017

Facebook Twitter
Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Troubles de la continence fécale chez les patients porteurs d’un spina bifida avec myéloméningocèle

Arbre décisionnel de prise en charge de l’incontinence fécale
Le guide l’incontinence anale

Diarrhées et constipation sont les deux aspects de l’incontinence fécale. Cette recherche sponsorisée par l’ASBH montre les similitudes du fonctionnement urinaire et fécale des sphincters.

Différentes atteintes

Les patients atteints de myéloméningocèle souffrent de troubles d’importance très variable. Tel patient est paraplégique, a des troubles orthopédiques importants qui nécessiteront de nombreuses interventions chirurgicales, sans parler de l’éventualité d’hydrocéphalie, de syringomyélie, de moelle attachée (Chiari). Tel autre a peu de troubles. Les troubles en rapport avec le myéloméningocèle sont très variables d’un patient à l’autre.

Les dysfonctionnements viscéraux sont fréquents. Il peut s’agir de troubles de la fonction urinaire, dont il faut se préoccuper car ils peuvent engager le pronostic vital. Il peut également s’agir du fonctionnement perturbé de l’intestin terminal, qui n’engage pas directement le pronostic vital mais qui peut avoir un retentissement fonctionnel sous la forme de constipation associée ou non à une incontinence ; cette dernière ayant un impact social important, en particulier en milieu scolaire ou professionnel.

Topographie ano-rectale

La démarche médicale, pour ce qui concerne la continence fécale, est d’analyser les éléments qui entrent en jeu dans la genèse des troubles et de proposer le traitement le moins lourd et le plus efficace.

Trois éléments anatomiques entrent en jeu pour assurer la continence fécale :

- le rectum
- le sphincter anal fait, comme le rectum, de muscle lisse, dont le fonctionnement est indépendant de la volonté
- le sphincter externe fait de muscles striés fonctionnant chez le sujet normal sous le contrôle de la volonté en synergie avec les autres muscles périnéaux, les releveurs de l’anus. Le sphincter externe, qui entoure le sphincter interne, descend plus bas que ce dernier et monte moins haut.

Motricité ano-rectale

Depuis plus de soixante ans, la motricité anorectale a été étudiée par les mesures de pression simultanées dans le rectum et le sphincter anal. On profite d’ailleurs du fait qu’il y ait un décalage en hauteur entre les deux sphincters pour mesurer l’activité du sphincter externe. Ces trois éléments anatomiques, le rectum, le sphincter interne et les sphincter externe, sont en relation fonctionnelle constante par l’action du système nerveux intrinsèque et extrinsèque.

L’activité de repos du muscle lisse intestinal est faite de mouvements périodiques spontanés dont la fréquence est différente à chaque niveau : l’estomac se contracte à la fréquence de 3 par minute, le côlon à 1 par minute, le rectum à 4 par minute et le sphincter anal interne à 13 par minute en moyenne, avec une diminution progressive de la fréquence depuis la partie inférieure du sphincter jusqu’à sa partie supérieure : ce peut être interprété comme un phénomène "d’auto nettoyage" que refoule en permanence des sérosités qui pourraient s’extérioriser et créer des lésions dermatologies de la région péri anale.

Le sphincter externe, fait de muscles striés, a une activité de repos faite de petites contractions sporadiques rapides.

L’irruption d’un gaz ou de matière fécale dans le rectum déclenche des phénomènes qui peuvent êtres reproduits en effectuant une distension de cette cavité à l’aide d’une sonde terminée par un ballonnet que l’on peut gonfler à des volumes variables.

Cette distension du rectum entraîne un relâchement du sphincter interne : c’est le réflexe recto anal inhibiteur. Simultanément se produit une contraction de courte durée du sphincter externe perceptible à la marge anale c’est le le réflexe recto anal contracteur.

Dernière mise à jour : 2012-02-21 11:11:54
2011-2017 © www.spina-bifida.org - Tous droits réservés
Conditions Générales d'Utilisation | Nous contacter | Contacter le webmaster | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0