Accueil > Informations médicales > Le spina bifida de A à Z > Troubles génito-sexuels > Phimosis - Paraphimosis

Vous n'êtes pas connecté(e).

S'inscrire | Se connecter
Actualités

Dernier article publié :

Lettre N°144 - Décembre 2016

Facebook Twitter
Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Phimosis - Paraphimosis

Phimosis

Le phimosis est un rétrécissement de l’orifice du prépuce, ayant pour conséquence une impossibilité, ou au moins une difficulté, à rétracter le prépuce au-dessous du gland. Cette situation, normale chez le nouveau-né, disparaît naturellement vers l’âge de 3-4 ans (éventuellement après une simple libération d’adhérences par le médecin). Seulement 1% des garçons ont un phimosis à l’âge de 17 ans. Phimosis et brièveté du frein peuvent être associés.

Si le phimosis persiste après l’âge de 5-6ans, on conseille un traitement chirurgical. Parfois, le rétrécissement du prépuce est modéré et ne se manifeste que plus tard, lors des premiers rapports sexuels, du fait de l’augmentation du calibre de la verge lors de l’érection (alors qu’il n’y aucune gêne en dehors des érections). Chez le sujet âgé, le phimosis peut survenir alors qu’il n’y avait pas de problème auparavant, en raison d’une affection de la peau qui rend le prépuce moins souple, en particulier du fait d’un lichen scléreux. Le traitement du phimosis est la circoncision (exérèse complète du prépuce), ou une plastie du prépuce.

Paraphimosis

Le paraphimosis correspond à une augmentation du volume du prépuce par un oedème qui empêche de recalotter le prépuce sur le gland. Cette situation peut survenir quand le prépuce est resté décalotté, en particulier après la toilette chez le petit enfant, pendant le sommeil, ou surtout chez l’adulte quand le prépuce n’est pas remis en place après la pose d’une sonde urinaire. Le prépuce a alors tendance à enfler et à devenir oedémateux jusqu’à ce qu’on le replace dans sa position normale.
Cela est tout à fait bénin, et prend fin dès que le prépuce est remis en position normale. Le traitement ne nécessite en général qu’une compression manuelle du prépuce pour diminuer l’œdème et pouvoir recalotter. En cas de persistance, il faut consulter un médecin. Rarement, une simple incision sous anesthésie locale peut s’avérer nécessaire pour réduire le paraphimosis. S’il existe un phimosis sous-jacent, celui-ci nécessite un traitement approprié.

Dernière mise à jour : 2010-12-27 09:13:50
2011-2017 © www.spina-bifida.org - Tous droits réservés
Conditions Générales d'Utilisation | Nous contacter | Contacter le webmaster | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0