Accueil > Témoignages > La route des études entravée

Vous n'êtes pas connecté(e).

S'inscrire | Se connecter
Actualités

Dernier article publié :

Lettre N°146 - Juin 2017

Facebook Twitter
Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

La route des études entravée

La première semaine de rentrée scolaire s’est apparentée à une galère pour une étudiante handicapée à Vesoul.

Elle n’est pas allée en cours vendredi. Trop fatiguée. Le rythme soutenu des études supérieures, elle le redoutait, pénalisée par sa maladie (le Spina Bifida). Stéphanie s’y était cependant préparée. Mais elle n’avait pas imaginé parcourir chaque jour 100 km, soit la distance aller/retour séparant son domicile d’Aillevillers et le lycée des Haberges où elle étudie.

Elle s’était même prémunie contre cette éventualité et avait obtenu de loger la semaine à l’internat du lycée Pontarcher. Où sa place l’attend. Sauf que... Stéphanie s’est heurtée à une difficulté inattendue : « Le bus de ville, ralliant le Pontarcher aux Haberges, n’est pas accessible aux personnes en fauteuil roulant ».

Partant de cette information (pas tout à fait exacte, en réalité), plusieurs instances ont été sollicitées. La Maison départementale de la personne handicapée (MDPH), le conseil général, l’Inspection d’académie... qui pendant plusieurs jours ont étudié le dossier sans parvenir à un accord.

« On va trouver une solution », assurait-on vendredi matin à l’Inspection d’académie, « mais nous sommes confrontés à un vide ». Un vide ? D’après le code de l’Education, le conseil général doit prendre en charge le transport de l’élève handicapé, y compris pour le supérieur, « de son domicile à son école ». Jean-Louis Guerriero, directeur des services techniques au Département, insiste : « Nous assumons cette mission : un taxi amène Stéphanie le lundi matin d’Aillevillers à Vesoul et la ramène le vendredi soir ».

Et entre ces deux jours-là ? « Cela ne regarde pas le conseil général. C’est au lycée des Haberges de gérer ça. Nous ne sommes pas responsables de l’absence d’un internat aux Haberges », tonne Jean-Louis Guerriero.

A l’Inspection d’académie, on s’avoue démuni : « Nous ne pouvons que servir de médiateur, nous n’avons pas de crédit pour ce genre de situation ». Même discours au lycée des Haberges.

Cinq bus équipés

À la CCAV (Com de com de l’agglo vésulienne), Jean-Claude Demésy (vice-président en charge des transports) assure « ne pas être au courant du dossier ». Raymond Hacquard, le directeur de V’Bus s’étonne : « Nous n’avons pas été alertés, par la famille, d’un problème ». Pourtant à l’Inspection d’académie, on a pris contact avec V’Bus et laissé un message sur le répondeur de M. Demésy (qui le confirme). Mauvaise communication semble-t-il. Mais pas de mauvaise volonté, assènent Raymond Hacquard et Jean-Claude Demésy. Le directeur du V’Bus détaille : « Sur nos 12 bus, 5 sont équipés d’une plateforme d’accès pour les fauteuils ». L’un d’entre eux, circule de façon régulière sur la ligne A1 (celle qui intéresse Stéphanie). Sans certitude qu’il soit opérationnel aux heures auxquelles l’étudiante est susceptible de l’emprunter. « Si nous sommes avertis de ses horaires, on s’adaptera », avance Raymond Hacquard. Et Jean-Claude Demésy de renchérir : « Je m’y engage ! ». Tandis qu’au conseil général, sans rien savoir des engagements de Jean-Claude Demésy, on décidait vendredi d’offrir à la Haut-Saônoise, « hors de notre mission », le transport d’un lycée à l’autre en taxi. Le taxi en question prend en charge (aux frais du Département) chaque jour de la semaine un étudiant, lui aussi handicapé, à Pusey pour le conduire aux Haberges. Cette histoire aurait sans doute pu trouver une solution plus rapide.

Elle illustre les problèmes d’accessibilité. Malgré les avancées, réelles, de ces dernières années, un Haut-Saônois en fauteuil roulant ne peut se risquer à attendre le bus de ville à un arrêt, n’ayant aucune certitude qu’un véhicule adapté passera au moment voulu.

Isabelle GÉRARD - L’Est Républicain Vesoul - 20 septembre 2011

Haut de page
Dernière mise à jour : 2011-12-20 11:32:16
2011-2017 © www.spina-bifida.org - Tous droits réservés
Conditions Générales d'Utilisation | Nous contacter | Contacter le webmaster | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0