Accueil > Informations médicales > Les handicaps associés > Système urinaire et génito-sexuel > Hydronéphrose

Vous n'êtes pas connecté(e).

S'inscrire | Se connecter
Actualités

Dernier article publié :

Lettre N°144 - Décembre 2016

Facebook Twitter
Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Hydronéphrose

Qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une augmentation de volume du bassinet, des calices et aussi le plus souvent du rein, empêchant l’urine de s’écouler normalement. Cette perturbation est généralement liée à un obstacle (passager ou permanent) ou à un manque de tonicité (force) du bassinet.

L’obstacle siège sur les voies urinaires, au-dessus de la jonction urétérovésicale (raccordement de l’uretère à la vessie). Cet obstacle est bilatéral quand il siège au-dessous.

Le syndrome de la jonction pyélo-urétérale provoque une hydronéphrose longtemps silencieuse, pouvant se compliquer d’infections, de lithiases rénales (calculs rénaux) et d’insuffisance rénale (diminution de l’élimination des toxines du sang par le rein, entraînant leur accumulation dans l’organisme).

On parle de pyonéphrose (présence de pus dans le rein) quand il s’agit d’une hydronéphrose infectée.

Evolution

- Risque d’insuffisance rénale
- La polyurie (sécrétion d’urine en quantité abondante), et donc une augmentation de volume urinaire au-dessus de 500 ml par jour, et la nycturie (mictions pendant la nuit) se caractérisent par une obstruction partielle ancienne des voies urinaires et sont dues à un défaut de concentration des urines par le rein.

Dernière mise à jour : 2011-01-04 16:02:55
2011-2017 © www.spina-bifida.org - Tous droits réservés
Conditions Générales d'Utilisation | Nous contacter | Contacter le webmaster | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0