Accueil > Informations médicales > Analyses et examens médicaux > Electromyogramme (EMG)

Vous n'êtes pas connecté(e).

S'inscrire | Se connecter
Actualités

Dernier article publié :

Lettre N°144 - Décembre 2016

Facebook Twitter
Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Electromyogramme (EMG)

Pourquoi cet examen ?

L’électromyogramme permet enregistrer l’activité électrique spontanée d’un muscle ou d’un nerf. Grâce aux renseignements obtenus lors de l’examen, il est possible de déceler l’éventuelle présence de lésions dans les fibres constituant les nerfs. L’EMG autorise également la surveillance et la récupération de la fonction de la conduction nerveuse.

Comment de déroule-t-il ?

L’électromyogramme se pratique soit dans un cabinet médical soit en consultation à l’hôpital. Il ne nécessite pas de préparation particulière et se déroule sur une durée allant de 20 à 40 minutes environ.

Détection de l’activité musculaire :
Une aiguille est enfoncée à travers la peau jusqu’au muscle concerné. Le technicien demande alors au patient d’effectuer une série de contractions musculaires. L’électrode est reliée à un appareil qui va reproduire un graphique représentant une succession de petites ondes comportant des pointes. Chacune d’elles correspond à la contraction d’un muscle.

Stimulation de l’activité musculaire :
En stimulant un nerf avec un courant électrique indolore mais bref, on voit apparaître une réaction musculaire. Suivant les individus et la pathologie en cause, la vitesse de conduction de l’influx est différente. Grâce à cet appareil, on peut ainsi mesurer la vitesse de conduction neuro-musculaire (c’est-à-dire entre le nerf et le muscle), et ainsi avoir une idée de la maladie en cause.

En pratique

- L’EMG avec aiguille est contre-indiqué en cas de troubles de la coagulation sévère.
- Le désagrément principal de l’EMG est lié à l’introduction transcutanée des aiguilles dans les muscles explorés (piqûre). Les sensations peuvent varier d’un patient à l’autre : de généralement désagréable à parfois douloureux.

Dernière mise à jour : 2010-12-06 09:16:37
2011-2017 © www.spina-bifida.org - Tous droits réservés
Conditions Générales d'Utilisation | Nous contacter | Contacter le webmaster | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0