Accueil > Informations médicales > Analyses et examens médicaux > Cystoscopie

Vous n'êtes pas connecté(e).

S'inscrire | Se connecter
Actualités

Dernier article publié :

Lettre N°145 - Mars 2017

Facebook Twitter
Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Cystoscopie

Pourquoi cet examen ?

La cystoscopie permet à l’urologue d’observer directement l’intérieur de la cavité vésicale afin d’examiner les muqueuses. Cet examen permet de déceler l’origine d’infections urinaires récidivantes ou de saignements urinaires.

Comment se déroule-t-il ?

La cystoscopie est indolore et peut se pratiquer sans anesthésie chez la femme. Chez l’homme, elle nécessite au moins une anesthésie locale, voire une anesthésie générale. L’examen dure de 15 minutes à une heure (si un geste de résection est pratiqué).

Le cystoscope est introduit dans l’urètre jusque dans la vessie. Après examen des parois vésicales, l’opérateur peut procéder à d’éventuels gestes chirurgicaux (biopsies, ablation de calculs, de polypes, etc...).


1. Chirurgien - 2. Cystoscope - 3. Moniteur - 4. Urètre

En pratique

- Il n’est pas nécessaire d’être à jeun.
- Vérifier la stérilité des urines 4-5 jours avant l’examen en effectuant une analyse d’urines dans un laboratoire d’analyses médicales. En cas d’infection, un traitement antibiotique devra être mis en place dans la mesure du possible au minimum 24 heures avant l’examen.
- Les infections urinaires et les saignements urinaires transitoires sont les rares complications de cet examen.

Dernière mise à jour : 2010-12-01 09:50:54
2011-2017 © www.spina-bifida.org - Tous droits réservés
Conditions Générales d'Utilisation | Nous contacter | Contacter le webmaster | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0